La pièce n'évolue pas en fonction des sentiments, mais des états d'être réduits à la gestuelle la plus simple. La mise en scène est très sobre, à gauche du plateau (toujours plus ou moins éclairé), le portique des masques où vont se servir les personnages. Sur la scène, dispoés commé aléatoirement, des miroirs en pied éclairés ou non suivant les évolutions des personnages. Dans l'idéal, ces miroirs constitueraient un labyrinthe éclairé de coups de projecteurs où le personnage apparaît, parfois comme un spectre. Dans cette scène, le personnage se déplace d'un miroir à l'autre qui ne s'éclaire que lorsqu'il s'y reflète sinon l'obscurité domine.

masque09

(Situation de Untel: mon cœur bat)

Acte dédié à l'identité humaine, Scène 16 : Untel (encore plus fort, perplexe)

En effet
Ayant retenu que dans la conversation l'emphase
L'emploi de formes solennelles
Était suranné
Dès qu'il entendait un mot grave dit sérieusement comme venait de l'être le mot bonheur
Il croyait que celui qui l'avait prononcé venait de se montrer prudhommesque
Quelquefois même cette heure prématurée sonnait deux coups de plus que la dernière
Chère cousine, dit-il après avoir embrassé l'instinct humain, j'arrive dans un mauvais moment, je le vois
Alors les joueurs
Relégués dans des coins
Se mettaient à des tables et jouaient
Après avoir regardé fort attentivement le propriétaire de la ménagerie au moment où il sortait de la loge
Je comprenais combien elle l'eût désiré en voyant combien il lui était impossible d'y réussir
Rien à voir que faire
Aussi y passèrent-elles
Untel entendait Alexandre Dumas parler
En le harnachant
Au cheval de la paysanne
Du bourg
Mademoiselle de Marsan
Adèle
Le vampire
Le Songe d'or
Les Souvenirs de Jeunesse
L'histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux
Les Fantaisies du docteur Néophobus
Et mille choses charmantes encore que vous connaissez
Que je connais
Et dont le nom ne se retrouve pas sous ma plume
Aussi fières pour le moins que les femmes des paladins de Charlemagne, ne supposaient pas