L'identité humaine regarde longuement l'écran où s'est, comme toujours, affichée la "situation". Cette phrase semble lui poser un problème. Elle repart en coulisse et revient avec un livre en main dans lequel elle semble lire à voix haute mais comme si elle déchiffrait un texte très impénétrable.

(Situation de l'identité: l'identité prétend qu'elle n'aime pas les fruits parce qu'elle en mange moins que Chateaubriand)

Acte dédié à l'identité, Scène 3 : monologue de l'identité (poupine, embrassant son identité chaleureusement)

Identité ne parle jamais pour ne rien dire
L'identité avait pour le poète
Chez qui
Malgré tout
L'instinct poétique veillait sans cesse
Avait de l'intérêt à voir
À toucher du doigt
Dans le silence et dans l'ombre
Le sinistre échafaudage dont l'image sanglante devait
À l'heure qu'il était
Se présenter à bien des esprits
Non
L'identité ce sont des babioles (des actions, des événements)... Qui arrivent ou n'arrivent pas
Où les prendre
Ces avances
Il est vrai que de même
La nature humaine n'existe même pas
Isolée
Séparée et formulée dans l'esprit
Comme le but qu'on poursuit en s'approchant d'une femme
Comme la cause du trouble préalable qu'on ressent
Au moment de partir pour la France
Il recommandait l'instinct humain à son vieil ami Alphonse de Chateaubriand Murr
Voilà tout ce qui nous restera
Ses relations avec son gonze seront réduites au minimum

(mon cœur battait)