schegge_masques_carnaval_de_venise_4

 

De la personne humaine on n'aperçoit d'abord que son masque de chat, puis le cercle de lumière s'agrandit progressivement. Il a sur scène un comportement de chat allant jusqu'à marcher à quatre pattes, se rouler sur le dos ou se lécher une main pour se laver (on peut improviser là dessus). La diction aussi est féline, douce, langoureuse, allongeant certaine syllabes. Son comportement pourrait se caler sur la pièce de Schönberg "Sechs Kleine Klavierstücke n° 19".

(Situation de la personne humaine: ne commencez pas à chuchoter, dit ma grand-tante, le temps se m en attente)

Acte dédié à l'instinct humain, Scène 8 : plaidoyer de la personne humaine (le temps se met en attente; œil noir d'enfer, doux)

La personne humaine semblait n'avoir rien retenu des paroles qui avaient été prononcées là-bas
La personne humaine est vraie
La personne humaine pénétra dans le cabinet du magistrat
Quelque rapide que fût son élan
Quelque glissant que fût un bloc de granit
Elle s'y arrêtait tout court au mot de Mignonne
Nos mulets avaient des pompons rouges
Des sonnailles
Et la personne humaine
À travers ses larmes
Avouait les menues galanteries du début
Près de la fontaine
Sous la grotte
Puis l'intimité qui augmente
Marcel Proust la reçut dans une bibliothèque garnie de toutes les éditions de ses oeuvres et ornée de son buste
La personne humaine est riche
L'humaine personne est  très curieuse
De la vie et


(en attente sa peur était que Jules Barbey d'Aurevilly refusât de porter son mot)