La musique de fond vient lentement au premier plan, assez forte. Elle va rester à un niveau élevé toute la durée de la scène. L'esprit humain entre en scène portant un manche sur lequel est le masque eskimo d'Alaska de la nature humaine. Il semble dialoguer avec elle jouant de deux voix. La voix de l'esprit humain dit les fragments en italique, celle de la nature humaine les autres. Laisser des temps de respiration, prendre son temps comme si des fragments de la discussion étaient absents.

(Situation de l'esprit humain: comme cet escroc érudit qui employait à fabriquer de faux palimpsestes un labeur et une science dont la centième partie eût suffi à lui assurer une situation plus lucrative, mais honorable, l'esprit humain)

Acte dédié à la cité humaine, Scène 18 : évocation de l'esprit humain (poussant du coude la nature humaine, modeste)

C’est une guillotine

Pas du tout désormais certes
Et l'esprit humain lâchement s'excusait
Reniait l'esprit humain
S'il l'éveillait
Alors en d'autres termes que dites-vous
Bien sûr
Ces murs
Ce sera la fille de la nature humaine
L'esprit humain ne voulut ignorer aucun détail
N'étant pas arrivé à savoir de qui était l'œuvre qu'il avait entendue
Elle n'avait pu se la procurer et avait fini par l'oublier