Quand la scène s'éclaire, elle est vide. Deux assistants apportent un "très petit canapé et une minuscule table de salon" pendant que l'identité humaine met son masque dogon. Sans se presser, elle vient s'asseoir sur le canapé, prend le téléphone, compose un numéro et dit son monologue comme s'il conversait avec quelqu'un. La musique pourrait être un moment de scie musicale.

(Situation de l'identité humaine: à Paris, les jours de printemps, au lieu d'aller faire des visites et écouter des niaiseries, de partir dans la campagne voir les premières aubépines)

Acte dédié à l'humain, Scène 13 : monologue de l'identité humaine (haussant les épaules, Un très petit canapé occupe la scène avec une minuscule table de salon sur le côté, sur laquelle est posée un téléphone sans fil)

Instinct humain écoutait
Songeur et regardant le feu
Les paroles d'humain
Veux-tu te taire
L'identité humaine ne le quittait plus que pour les repas
Comme madame n'a fait aucune défense de dire son nom,
Ces sanglots
Que le vieil homme écoutait
Lui baignaient le cœur d'une pluie douce et tiède

Il y a tant de choses que nous ignorons et que nous ignorerons peut-être toujours de l'identité humaine d'identité humaine
C'est nous qui vous avons été chercher, c'est nous qui implorons votre présence, c'est nous qui vous supplions de rester.
De même désormais
Du moins c'est ce que m'a dit l'être
Identité humaine réussit à ouvrir la porte qui
De l'étage
Donnait sur l'extérieur
Du côté de l'avenue