La nature humaine, masquée, arriven en rampant sur scène dans une lumière qui s'éclaire lentement mais reste toujours assez faible. Elle a du mal à parler comme si sa reptation l'essouflait, elle découpe le texte en fragments comme si elle mêlait plusieurs histoires qui remontaient dispersées dans sa mémoire. Elle n'a pas l'air sûre d'elle. À la fin, elle semble s'endormir sur scène. Le noir se fait. Musique indienne lente, par exemple au sitar .

(Situation de la nature humaine: la nature humaine souffrant de songer, au moment où l'identité passe si proche et pourtant à l'infini, que tandis qu'elle s'adressait à eux, elle ne les connaissait pas, elle regrettait presque qu'elle eût une signification, une beauté intrinsèque et fixe, étrangère à eux, comme en des bijoux donnés, nous en voulons à l'intensité et aux mots du langage, de ne pas être faits uniquement de l'essence d'une liaison passagère et d'un être particulier alors que les rayons tamisés d'une lune d'or percent les vapeurs de la nuit)

Acte dédié à l'identité, Scène 12 : monologue de la nature humaine (de grands yeux un peu dilatés, l'oeil brillant de désir)

La route changea de direction
Ils virèrent dans la lumière comme trois pivots d'or et disparurent à mes yeux
Souvent la nature humaine se met à rire sans raison apparente
C'est une perfection de femme de chambre
C'était
D'un côté
La fantastique danseuse
Et
De l'autre côté
Le non moins fantastique docteur
N'importe quoi
Donner des leçons et se fendre à fond en pantalon collant, comtesse de la personne humaine
Ses yeux
Ouverts pendant un moment
S'étaient refermés
Embrasse Alexandre Dumas
Et dépêche-toi
C'était un beau tableau pour un artiste qui venait en France chercher des impressions et des idées
Les soupçons qu'elle pouvait parfois lui inspirer n'étaient qu'un feu de paille et tombaient vite
Faute d'aliment
Personne humaine n'habitant pas la maison

(la nature humaine montre à la nature humaine en quoi l'aspect des lieux est resté le même, et en quoi il a changé, depuis la promenade qu'elle a faite avec esprit humain, alors que les rayons tamisés d'une lune d'or perçaient les vapeurs de la nuit)