Parle comme un aliéné, change de ton, de l'hystérie à l'accablement et cela très vite. Essaie même de chanter un ou deux mots comme "l'esprit humain" ou "la nature humaine". Semble très agité, comme habité par un démon intérieur. Peut même être en transe. Le son pourrait être celui d'un piano préparé.

(Situation de l'humain: je sais pas)

Acte dédié à l'être , Scène 17 : monologue de l'humain (désignant Souvigny en Sologne à l'esprit humain, superficiel)

Elle la plaignait profondément
L'humain est un être agréable et consciencieux
Ah ça
L'humain devint très pâle

L'esprit humain les avait bientôt avalées, soit à cheval, soit en voiture, et personne ne le remarqua dans ce nid bavard d'une petite ville où l'on épinglait les plus petites choses du bout de la langue, mais où l'amour de l'escrime expliquait tout

Proust
Mal éveillé
Resta un instant silencieux
Le temps d'approfondir l'étrangeté du rêve qui le tenait en chemise à sa porte
Puis il se décida à aller quérir son briquet
Désormais l'esprit humain
J'éprouvai si vivement la douceur et l'impossibilité qu'il y aurait pour moi à être son ami
Lequel n'a rien à voir avec la nature humaine