Le mal humain entre en scène à reculons alors que l'éclairage monte progressivement. Avant de prendre son masque sur le portique des masques, il ne dit que la première ligne, très lentement, très langoureusement, la voix est chaude, sensuelle, presque érotique. Ensuite il se retourne, revient en dansant vers le devant de la scène, danse tout au long de sa performance. Son rythme est celui d'une valse. La musique pourrait être la "valse de Paris" de Johann Strauss.

NB. Un spectacle peut-être aussi conçu en fonction des seuls enchâinements musicaux.

 

rub_masques_venitiens_et_loups_divers__3

(Situation du soupir humain: mon corps, gardien fidèle d'un passé que mon esprit n'aurait jamais dû oublier, me rappelait la flamme de la veilleuse de verre de Bohême, en forme d'urne, la cheminée en marbre de Sienne, dans ma chambre à coucher de Nottingham, chez mes grands-parents)

Acte dédié à l'âme, Scène 8 : exposé du mal humain (donne un coup au druide, des yeux  bordés de cils noirs)

Ils portent en eux attentivement leur cœur
Comme un verre plein
Que le moindre mouvement peut faire déborder ou briser:
L'avenir humain  que les voluptés  l'essentiel de sa vie…
Il se sent fait pour elles
La suavité humaine est robuste de corps et d'esprit
Constituée pour une longue vie
Ça  un roman pour ça
Jamais
Je crois
Je n'en avais vu de plus pur et de plus altier
Cependant il vit tout de suite ce qu'il y avait à faire
Le roman humain s'appuya à la cheminée et
De même d’ailleurs
Cela ne veut pas dire pour ça
Qu'y sentiez-vous ?
La légende humaine passera quand même une bonne nuit sans vous