10 novembre 2012

Scène 4

Le sentiment humain entre tenant devant son visage, à deux mains, un masque Yup'ik qui semble trop grand pour lui et qui l'embarasse. Il semble ne pas savoir que faire, va dans tous les sens comme s'il cherchait quelque chose. Il parle de façon décousue, sans tenir compte de la syntaxe. Il semble désorienté, perdu. Les musiques, les exemples de musique, ne sont donnés qu'à titre indicatif. Le performer peut adopter toutes sortes de stratégies dans l'accompagnement musical : une musique continue durant toute la représentation, le... [Lire la suite]

09 novembre 2012

Scène 13

Quand la scène s'éclaire, elle est vide. Deux assistants apportent un "très petit canapé et une minuscule table de salon" pendant que l'identité humaine met son masque dogon. Sans se presser, elle vient s'asseoir sur le canapé, prend le téléphone, compose un numéro et dit son monologue comme s'il conversait avec quelqu'un. La musique pourrait être un moment de scie musicale. (Situation de l'identité humaine: à Paris, les jours de printemps, au lieu d'aller faire des visites et écouter des niaiseries, de partir dans la campagne voir... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 novembre 2012

Scène 4

Du fond de la scène entre doucement le mouvement humain se cachant le visage de ses mains tout en prononçant timidement le début du texte. Il va vers le portique des masques, revêt le masque lötschental, s'avance vers le devant de la scène et mime une scène érotique, ses gestes deviennent violents, obscènes, il invective le public et parle de plus en plus fort. Son texte dit, il s'enfuit en courant sans poser son masque sur le portique. Quand la lumière rteviendra, le masque aura regagné sa place. Musique de troubadours (A l'entrada... [Lire la suite]
07 novembre 2012

Scène 21

L'œil humain entre lentement sur scène comme s'il se promenait, regardant tout autour de lui comme s'il ne voyait pas le public ou ne s'en occupait pas. Il semble chercher quelque chose. Il porte un masque kodiak qui n'est pas sur le portique des masques. Son monologue est comme une réflexion intérieure assez lente dite comme s'il se parlait à lui-même.   Argument:  une soirée où l'air diffuse l'effluve d'oeillets invisibles. N'est-ce pas votre neveu. Scène 21 l'œil humain  (une soirée où l'air exhale l'odeur de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2012

Scène 18

La musique de fond vient lentement au premier plan, assez forte. Elle va rester à un niveau élevé toute la durée de la scène. L'esprit humain entre en scène portant un manche sur lequel est le masque eskimo d'Alaska de la nature humaine. Il semble dialoguer avec elle jouant de deux voix. La voix de l'esprit humain dit les fragments en italique, celle de la nature humaine les autres. Laisser des temps de respiration, prendre son temps comme si des fragments de la discussion étaient absents. (Situation de l'esprit humain: comme cet... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 novembre 2012

Scène 6

Commence à dire, très fort, en coullisses, traverse la scène très rapidement et finit son monologue en coulisse. L'éclairage est limite, on voit à peine passer l'esprit humain. Musique monophonique liturgique médiévale (cliquer pour un exemple) crescendo puis decrescendo accompagnant le mouvement de l'acteur. (Situation de l'esprit humain: mes parents du reste commençaient à trouver cette vieillesse anormale, excessive, honteuse et méritée des célibataires, de tous ceux pour qui il semble que le grand jour qui n'a pas de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,