esprit_humain

L'esprit humain entre en scène tenant dans sa main droite le masque de la pensée humaine et, dans sa main gauche, celui de la passion humaine. Il joue avec eux comme si c'étaient de vrais personnages avec lesquels il dialogue, changeant de voix pour faire comme si c'était l'un ou l'autre qui parlait. Il se promène tranquillement sur la scène puis disparaît avec la lumière déclinante. Musique, la voix humaine de Poulenc.

Argument:  le vent emplit l'espace de son poids redoutable. Quand elle avait à faire à quelqu'un un cadeau dit utile, quand elle avait à donner un fauteuil, des couverts, une canne, elle les cherchait anciens, comme si leur longue désuétude ayant effacé leur caractère d'utilité, ils paraissaient plutôt disposés pour nous raconter la vie des hommes d'autrefois que pour servir aux besoins de la nôtre.

Scène 18 l'esprit humain  (le vent emplit l'espace morose, intervenant pour séparer l'esprit humain de Paris)

Et les autres disons-nous tandis que
En d'autres termes n'importe qui n'importe quoi
L'esprit humain m'aimait assez pour ne pas consentir à m'épargner de la souffrance
L'esprit humain ne lui donne aucun motif de jalousie
L'esprit humain l'ausculta
Ses enfants sa femme n'ont jamais pu le sortir de sa solitude
Alphonse de Chateaubriand embrassa de nouveau nature humaine
Qui
Voyant venir la nuit
Jugea qu'il n'avait pas de temps à perdre
Et se retira chez lui pour faire ses préparatifs de départ
Car la mort sans pitié est aussi la mort généreuse
Qui indemnise les disparus en éclairant de poésie leur mémoire
L'esprit humain évitait de dire: l'esprit humain
Que tout le monde nommait le lendemain
Ce matin
Toutes les feuilles s'égouttaient

Le vent emplit l'espace de son poids terrifiant (je sais pas)?