09 avril 2013

Scène 23

Revenant progressivement alors que le monologue et la musique (Kaija Saariaho, sept papillons) ont commencé, la lumière révèle une identité humaine allongée sur l'avant-scène, elle parle lentement, de façon rêveuse, elle semble perdue sur quelque nuage intime, elle semble aussi écouter la musique avec soin, ne parlant que par moments. (Situation de l'identité humaine: à Paris, dans un des quartiers les plus laids de la ville, je sais une fenêtre où on voit après un premier, un second et même un troisième plan fait des toits... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,