identit__humaine

Argument:  par un matin sans nuages. L'identité me pinçait le bras avec violence et disait d'une voix forte.

Lidentité humaine est dans un récit épique comme si elle racontait une saga, donc voix forte, rythme souligné, ton mélodramatique, emphase presque d'orateur début du vingtième siècle. Musique, Pierre Schaeffer, Prospopée.

Scène 5 : sermon de l'identité  (boudeuse, absurde)

Il fallait
Certes
Qu'elle l'aimât
Et l'aimât étrangement
Pour faire ce qu'elle faisait
Pour avoir tout planté là d'une existence exceptionnelle
Qui pouvait flatter sa vanité en fixant sur elle les regards d'une petite ville
Pour elle l'univers
Où plus tard elle pouvait trouver
Parmi les jeunes gens
Ses admirateurs et ses adorateurs
Quelqu'un qui l'épouserait par amour et la ferait entrer dans cette société plus élevée
Dont elle ne connaissait que les hommes
Je ne veux pas
Quand je serai morte
Que bonheur humain passe pour l'assassin de sa femme
Les divers éléments d'une identité sont tout enchevêtrés
Enfin
On perdait
En perdant l'espace humain
Qui n'était plus alors que ce paysage humain
Une salle d'armes célèbre à la ronde
Qui était la distinction
L'ornement et l'honneur de la ville
Sa cocarde sur l'oreille
Son drapeau au clocher
D'autres
Avec force
Se poursuivaient
Tourbillonnaient
Pour filer dans le calme d'alentour
Éthérés et purs
Comme le chant du rossignol par les belles nuits de printemps
L'identité a tremblé
Comme si j'eusse pensé à autre chose depuis six heures
Depuis six semaines
Depuis six mois
L'amour-propre
Dans ce jeune homme
Était-il
Dès ce soir-là
Vaincu par l'amour
L'identité n'éprouvait aucune hâte de la lire

Après environ trente ans de cet agréable exercice
Et ses malades étant morts
Ses fermiers comme il les appelait
Lesquels lui avaient rapporté plus que bien des fermiers ne rapportent à leurs maîtres
Sur les meilleures terres de Normandie il n'en avait pas repris d'autres

L'identité hostile, sent l'impossibilité, devant cette obstruction, de chercher à faire raconter à Alexandre Dumas les histoires qui l'eussent amusé (par une matinée sereine et sans nuages)…