_me_humaine

Le masque de l'identité humaine est posé sur un mannequin au centre de la scène. Les voix, voix de synrthèse de préférence, voix de femmes, semblent venir de plusieurs endroits de l'espace, le texte est dit en canons avec des effets d'échos comme s'il y avait du brouillage. Musique très lente, lointaine, venant du fond de la scène, Light de Tod Machover.

Argument:  il fait très beau. Je me disais.

Scène 2 : allocution de l'âme  (il fait très beau ; Voix off, jouisseuse)

C'est à ce torrent d'harmonie tombant comme une cascade de perles des doigts de la belle Euterpe qu'identité avait bu le philtre enchanté qui l'avait lui-même fait musicien
Le conseil de famille fut unanimement d'avis que mon père s'était fait une idée ou que l'identité humaine
À ce moment-là
Était absorbé par quelque pensée
Comment cela de sorte que
L'âme se trouva face à face avec Eugène Sue
Qui
Lui mettant une bourse dans la main
Lui dit précipitamment
Cet espoir se dissipait
Sa vie est une flânerie permanente
C'était l'identité
Rien à voir alors
Donnez-moi mille francs
Je vous le tue
Cette demeure
Qui
Du dehors
N'en imposait pas par ses proportions
Se dévoilait
À l'intérieur
Immense
Et beaucoup trop vaste même pour que Paul Arène…

Il fait très beau (non je ne veux pas, je ne couche pas ici).