28 juin 2013

Scène 10

L'esprit humain est surexcité, il semble pressé, court dans tous les sens comme s'il cherchait quelqu'un, dit son texte très vite sur un rythme proche du rap, s'essoufle, entre sort entre. Rythme de batterie solo. Argument:  une journée sans un nuage. Mon imagination reprenant des forces au contact de ma sensualité, ma sensualité se répandant dans tous les domaines de mon imagination, mon désir n'avait plus de limites. Scène 10 l'esprit humain  (une journée sans un nuage maussade, reprenant sa veste) Quelques secondes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

22 juin 2013

Scène 22

L'identité humaine est en plain délire, ivre ou droguée, elle se déplace sur scène en se tenant aux miroirs, titube, tombe, se relève. Elle a de la peine à articuler, dit son texte comme si c'était autant de fragments d'un rêve ou d'un délire. Musique. Argument:  matinée très obscure. En laisser une seule goutte dans le plat eût témoigné de la même impolitesse que se lever avant la fin du morceau au nez du compositeur. Scène 22 : récit de l'identité (orgueilleuse, arrêtant son discours) Sue s'était relevé La mine ahurie... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 juin 2013

Scène 7

Argument:  le jour est élégant. Merci du cadeau, je ne tiens pas à recommencer. La nature humaine semble sortir de terre devant le public, il a un accent africain et dit son texte comme s'il faisait une leçon de philosophie: très pédant, presque comme s'il était sur une estrade à un meeting politique. La musique semble venir de très loin comme si l'enregistrement avait des ratées, tantôt forte, tantôt faible, tantôt à une vitesse anormale. Scène 7 : plaidoyer de la nature humaine (la journée est stylée parsemée de taches de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 juin 2013

Scène 28

L'être, masqué, commençant à parler, entre traînant un transat à roulettes (de préférence très coloré). Il semble ne pas savoir où le placer, hésite sur plusieurs emplacements. Finalement il l'installe de dos de façon à ce que le public ne le voit pas et finit sa tirade comme s'il révélait un secret d'une grande importance. Pendant tout ce temps, la musique. Argument:  il fait noir. Le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent même de très loin pour admirer la beauté du panorama. Scène 28 : aparté de l'être  (il... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juin 2013

Scène 25

L'identité humaine apparaît face à un miroir, très statique, presque comme une statue. Elle édbite son texte de façon mécanique, saccadée; elle ne semble pas concernée par ce qu'elle dit. À la fin elle s'allonge sur le sol, tours dos au public. Musique: Steve Reich, musique pour Marinbas.   Argument:  sous un soleil oblique. L'identité humaine sans lui dire mon nom, ni me dire le sien, sans doute à cause des difficultés qu'elle avait eues avec mon grand-père. Scène 25 : discours de l'identité humaine (des yeux ... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juin 2013

Scène 3

Musique : le bolero, Ravel. L'âme entre en scène en tournant sur elle-même comme un derviche et reste à tourner pendant toute la durée de la scène. À la fin elle s'effondre au sol. Le texte est dit par une voix off de femme. (Situation de l'âme: n'osant pas trop tourner les yeux de son côté de peur d'avoir à lui parler, j'allai embrasser mon oncle. Le cercle du soleil tournait à tout instant) Acte dédié à l'humain, Scène 3 : monologue de l'âme (le cercle intrigué, passionné) Quelquefois survenait une averse Les fantasmes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,