sentiment_humain

Le sentiment humain, masqué est assis très discrètement dans un coin de la scène, durant toute la scène il bougera très peu comme s'il voulait qu'on l'oublie, comme s'il se cachait. Voix assez faible, diction lente, timide. Musique: Henry Cowel, Anger dance.

(Situation de l'identité: n'étant pas seulement dans l'église, si sainte, mais où nous avions le droit d'entrer, posées sur l'autel même, inséparables des mystères à la célébration desquels elles prenaient part, elles faisaient courir au milieu des flambeaux leurs branches attachées horizontalement les unes aux autres en un apprêt de fête)


Acte dédié au sentiment humain, Scène 21 : évocation de l'identité (hypocrite, maline)

Certes
Oui
Cela me suffirait

L'humaine irradiation est à la fois incertaine et attentive
Cours la chercher

La personne humaine réfléchit en marchant
L'identité se montre parfaite
Une odeur aussi forte que l'odeur exhalée par les renards
Mais plus pénétrante
Plus grave
Pour ainsi dire
Remplissait la grotte
Est-elle jolie
Alors venez me rejoindre à ma place accoutumée
Alors asseyez-vous près de moi
Et
Au moment où le prêtre consacrera le sang de Notre-Seigneur
Vous me ferez deux serments
Celui de me demeurer fidèle
Celui de ne plus jouer

(ne voulant pas renoncer à sa lecture, elle allait du moins la continuer au jardin, dans une petite guérite en sparterie et en toile au fond de laquelle elle est assisee et se croit caché aux yeux des personnes qui pourraient venir faire visite à ses parents)