26 mai 2013

Scène 19

Musique : imagination. L'esprit humain danse sur la musique et débite son texte par fragments rythmiques. Il serait bon d'avoir une atmosphère de boîte de nuit avec lasers ou lumières de boules de dancing. (Situation de l'esprit humain: l'esprit humain et l'esprit humain eurent avec lui des explications violentes) Acte dédié à la nature humaine, Scène 19 : monologue de l'esprit humain (sensible, retournant le sac à dos vide) Au fond Ce n'était point cependant Malgré son exactitude et sa régularité Un trop grand ennemi des arts et... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 mai 2013

Scène 25

Argument:  les nuages noirs couvrent la ville d'un voile de deuil. Mes parents m'ayant dit que quand j'irais pour la première fois au théâtre j'aurais à choisir entre ces deux pièces, cherchant à approfondir successivement le titre de l'une et le titre de l'autre, puisque c'était tout ce que je connaissais d'elles, pour tâcher de saisir en chacun le plaisir qu'il me promettait et de le comparer à celui que recelait l'autre, j'arrivais à me représenter avec tant de force, d'une part une pièce éblouissante et fière, de l'autre une... [Lire la suite]
22 mai 2013

Scène 1

L'acteur entre masqué par le fond de la scène et se précipite sur le devant, vers le public, comme s'il avait une grande urgence à délivrer son message, il fixe une personne quelconque dans le public et semble ne parler qu'à elle, il parle très vite très fort car il doit lutter avec la musique qui a tendance à couvrir sa voix. (Situation de l'être : l'être  resta cette nuit-là dans ma chambre) Acte dédié à la personne humaine, Scène 1 : discours de l'être  (des yeux violents, avertis) Non pas en fait en sorte que La... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 mai 2013

Scène 20

(Situation de l'âme: l'âme avait précisément connu, ce qu'on n'aurait pu dire d'aucun de leurs amis actuels, la famille de ces âmes un jour où le vent qui se faufilepar l'entrebaîllement de la porte laisse dans la bouche comme un goût de cendre) Acte dédié à la maison humaine, Scène 20 : monologue de l'âme (un jour où le vent laisse dans la bouche comme un goût de cendre. Un très petit canapé occupe la scène avec une minuscule table de salon sur le côté, sur laquelle est posée un téléphone sans fil, l'âme prend place; musique: Emma... [Lire la suite]