01 avril 2013

Scène 27

    La rapidité humaine va et vient à toute allure sur le plateau, entrant d'un côté, sortant d'un autre, elle est très agitée mais ne parle que lorsqu'elle est sur la scène. Son débit est alors plutôt lent, oppressé comme si elle avait du mal à parler, elle semble souffrir. Chant chamanique. Argument:  par une douce matinée ensoleillée. Je crois qu'au fond il n'aime plus cette femme. Scène 27 : allocution de la rapidité humaine (mobile, tentant d'expliquer, en prenant multiplicité humaine par l'épaule) D'un pas... [Lire la suite]

29 mars 2013

Scène 17

  l'humain se plonge dans une méditation que pourrait troubler tout mouvement, il semble absent au monde, enfermé dans ses pensées ou ses rêves, parle très lentement comme s'il pesait tous ses mots. SergeI Bortkiewicz, Lamentations et consolations pour piano. Argument:  alors qu'une méchante averse tombe l'humain s'extasie sur La chapelle d'Angilon ou Aubigny sur Nère, mais Chateaubriand, chez qui le nom de Paul Arène empêche l'anesthésie complète des facultés auditives et s'indigne déjà. Scène 17 : monologue de l'humain... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 mars 2013

Scène 18

L'esprit humain entre en scène tenant dans sa main droite le masque de la pensée humaine et, dans sa main gauche, celui de la passion humaine. Il joue avec eux comme si c'étaient de vrais personnages avec lesquels il dialogue, changeant de voix pour faire comme si c'était l'un ou l'autre qui parlait. Il se promène tranquillement sur la scène puis disparaît avec la lumière déclinante. Musique, la voix humaine de Poulenc. Argument:  le vent emplit l'espace de son poids redoutable. Quand elle avait à faire à quelqu'un un cadeau... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 mars 2013

Scène 29

          Quand la lumière revient, l'humain, masqué, est sur scène sur une chaise longue couché, il se redresse et s'assied, regarde rêveusement le public comme s'il se demandait ce qu'il fait là. Il commence à parler avant d'être visible et continue sur un rythme très lent, rêveur. Musique: Rossini "Una voce poco fa". (Situation de l'humain: l'humain resta cette nuit-là dans ma chambre) Acte dédié à l'esprit humain, Scène 29 : monologue de l'humain (criant en direction d'humain, ardant) Quelqu'un... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 mars 2013

Scène 15

(Situation de l'esprit humain: néanmoins un peu émue de cette nouvelle, elle voulait en avoir le cœur net, l'esprit humain est mandé pendant que des éclairs zébrent l'horizon vide) L'esprit humain traverse deux ou trois fois, toujours de gauche à droite, à toute allure la scène sans rien dire. Il ne parle que durant son passage en coulisses, criant son texte comme s'il était furieux et injuriait quelqu'un. Musique, les premières mesures de la symphonie n° 5 de Beethoven. Acte dédié à la dépendance humaine, Scène 15 : monologue de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mars 2013

Scène 11

Il fait très sombre, l'être, masqué entre sur scèhe simplement éclairé par une grande bougie, il fait plusieurs tours sur la scène comme s'il accomplissait un rite ou faisait une procession, il parle très lentement d'un ton très mélodramatique, il y a dans cette "cérémonie" quelque chose d'un enterrement, aspect souligné par la musique d'Arvo Part. Argument:  il fait déjà sombre. Non je ne connais pas Proust, ne réveillez pas la grande douleur de ma vie. Scène 11 : aparté de l'être  (de grands yeux une décoloration... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

10 mars 2013

Scène 21

          L'âme masquée par le fond de la salle et ne commence à parler que lorsqu'elle est à quelques pas de la scène sur laquelle elle monte. Elle adopte un ton solennel, presque outré, pédant comme si elle annonçait une révélation très impofrtante. Puis elle s'en va lentement, sans se retourner, vers le fond de la scène où elle disparaît (Bach, suite en ré) (Situation de l'âme: je sais bien que cela me serait très désagréable de voir mon nom imprimé tout vif comme cela dans le journal, et je ne... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 mars 2013

Scène 26

  La considération humaine portant le masque punu entre sur scène très lentement dans la pénombre, on ne voit presque que son visage très blanc suivi par un projecteur assez faible. Il semble triste, accablé, fatigué comme s'il portait un poids extrèmement lourd sur les épaules. Musique, le début du requiem de Brahms. Argument:  sous un ciel de plomb. L'émotion humaine: qu'est-ce que l'on me dit qu'il y a un artiste qui a installé son chevalet dans votre église pour copier un vitrail. Scène 26 : monologue de la... [Lire la suite]
20 février 2013

Scène 29

Lorsque la lumière revient, très progressivement avec la montée de la musique, on découvre l'être assis en position de lotus devant un des miroirs, on dirait qu'il rapporte une conversation à laquelle il a asssité et dans laquelle il n'est pas impliqué. À la fin fondu au noir et musique partant lentement. Musique : Philippe Manoury, Zeitlauf (fragment) Argument:  ciel turquoise. Ne croyez-vous pas que si vous vous secouiez un peu par un beau temps. Scène 29 : discours de l'être  (couperosé, applaudissant) En... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 février 2013

Scène 13

L'identité humaine entre sur scène masquée par le côté droit de la scène. Elle vient s'installer avec affectation devant le public et, si possible, s'assied au bor de la scène, jambes pendantes. Elle dit alors son texte comme un acteur qui surjoue avec une diction parisienne affectée et pompière. Musique Werther de Massenet, ouverture. Argument:  sous un ciel bien clair bien parfait. Ne causant par sa mort de grande douleur qu'à un seul être, mais à celui-là, sauvage. Scène 13 : aparté de l'identité humaine  (vexée, aux... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,