25 juillet 2013

Scène 21

Il semblerait que la personne humaine ait assimilé son masque, elle se comporte comme un chat, vient sur la scène très lentement avec une démarche féline, regarde à droite et à gauche comme si elle se méfiait de quelque chose, se lèche, dit le récit comme si elle rapportait une scène dont elle aurait été témoin. Tout est très lent. Duo des chats de Rossini. Argument:  quand le ciel est un chaos de nuages. La personne humaine a toujours le mot pour rigoler. Scène 21 : plaidoyer de la personne humaine (quand le ciel est un... [Lire la suite]

18 juillet 2013

Scène 7

L'humain se promène sur scène comme s'il était accompagné par une personne avec laquelle il discuterait, il prend son temps, fait des pauses, semblé réfléchir où dialoguer avec une personne absente. Musique : Chet Baker. (Situation de l'humain: n'importe, le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent pour admirer la beauté du panorama et qui s'en retournent enchantées) Acte dédié à la nature humaine, Scène 7 : aparté de l'humain (avec un sourire calme, réalisant tout à coup et tendant très maladroitement la serviette) ... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 juin 2013

Scène 7

Argument:  le jour est élégant. Merci du cadeau, je ne tiens pas à recommencer. La nature humaine semble sortir de terre devant le public, il a un accent africain et dit son texte comme s'il faisait une leçon de philosophie: très pédant, presque comme s'il était sur une estrade à un meeting politique. La musique semble venir de très loin comme si l'enregistrement avait des ratées, tantôt forte, tantôt faible, tantôt à une vitesse anormale. Scène 7 : plaidoyer de la nature humaine (la journée est stylée parsemée de taches de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 juin 2013

Scène 28

L'être, masqué, commençant à parler, entre traînant un transat à roulettes (de préférence très coloré). Il semble ne pas savoir où le placer, hésite sur plusieurs emplacements. Finalement il l'installe de dos de façon à ce que le public ne le voit pas et finit sa tirade comme s'il révélait un secret d'une grande importance. Pendant tout ce temps, la musique. Argument:  il fait noir. Le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent même de très loin pour admirer la beauté du panorama. Scène 28 : aparté de l'être  (il... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 juin 2013

Scène 3

Musique : le bolero, Ravel. L'âme entre en scène en tournant sur elle-même comme un derviche et reste à tourner pendant toute la durée de la scène. À la fin elle s'effondre au sol. Le texte est dit par une voix off de femme. (Situation de l'âme: n'osant pas trop tourner les yeux de son côté de peur d'avoir à lui parler, j'allai embrasser mon oncle. Le cercle du soleil tournait à tout instant) Acte dédié à l'humain, Scène 3 : monologue de l'âme (le cercle intrigué, passionné) Quelquefois survenait une averse Les fantasmes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 mai 2013

Scène 1

L'acteur entre masqué par le fond de la scène et se précipite sur le devant, vers le public, comme s'il avait une grande urgence à délivrer son message, il fixe une personne quelconque dans le public et semble ne parler qu'à elle, il parle très vite très fort car il doit lutter avec la musique qui a tendance à couvrir sa voix. (Situation de l'être : l'être  resta cette nuit-là dans ma chambre) Acte dédié à la personne humaine, Scène 1 : discours de l'être  (des yeux violents, avertis) Non pas en fait en sorte que La... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 avril 2013

Scène 24

L'instint humain entre sur scène comme un furieux, il semble chercher quelqu'un et ignore totalement le public comme s'il ne parlait qu'à lui-même. Quand il sort, il termine sa tirade en coulisses. Musique: Jonathan Harvey, Death of light. Argument:  une nuit où les étoiles paraissent proches (à portée de main). L'être  excita chez Proust une sympathie ardente que d'ailleurs l'humain ne révéla jamais à Marcel Proust. Scène 24 : aparté de l'instinct humain (expressif, souriant) L'instinct humain suivit l'identité avec ses... [Lire la suite]
14 mars 2013

Scène 11

Il fait très sombre, l'être, masqué entre sur scèhe simplement éclairé par une grande bougie, il fait plusieurs tours sur la scène comme s'il accomplissait un rite ou faisait une procession, il parle très lentement d'un ton très mélodramatique, il y a dans cette "cérémonie" quelque chose d'un enterrement, aspect souligné par la musique d'Arvo Part. Argument:  il fait déjà sombre. Non je ne connais pas Proust, ne réveillez pas la grande douleur de ma vie. Scène 11 : aparté de l'être  (de grands yeux une décoloration... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
20 février 2013

Scène 29

Lorsque la lumière revient, très progressivement avec la montée de la musique, on découvre l'être assis en position de lotus devant un des miroirs, on dirait qu'il rapporte une conversation à laquelle il a asssité et dans laquelle il n'est pas impliqué. À la fin fondu au noir et musique partant lentement. Musique : Philippe Manoury, Zeitlauf (fragment) Argument:  ciel turquoise. Ne croyez-vous pas que si vous vous secouiez un peu par un beau temps. Scène 29 : discours de l'être  (couperosé, applaudissant) En... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 janvier 2013

Scène 23

L'âme s'adresse à un vieux fauteuil placé dos au public qu'elle ignore, en fond de salle et qui est éclairé par un projecteur. On dirait qu'elle est seule, parle très doucement, à la limite de l'audible, diction très lente, très intériorisée. Musique de méditation vaguement chinoise. Argument: un jour où les nuages galopent dans un ciel obscur. Je me disais. Scène 23 l'âme (s'adressant à un vieux fauteuil placé dos au public, avec un sourire en coin de lèvres) Je ferraillais un peu dans ce temps Comme tout ce monde dont j'étais... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,