21 janvier 2013

Scène 19

L'instinct humain est un démon ricanant, il rentre en riant aux éclats suivi par un projecteur, se plante devant tous les miroirs et fractionne son texte en autant de pauses. Il se tord de rire, invective le public, se moque de lui, disparaît dans un lent évanouissement au noir. Musique, parodie d'opéra. (Situation de l'instinct humain: l'instinct humain souffrant de songer, au moment où l'âme passe si proche et pourtant à l'infini, que tandis qu'il s'adressait à eux, elle ne les connaissait pas, il regrettait presque qu'elle eût une... [Lire la suite]

28 décembre 2012

Scène 7

  L'être rentre dans la pénombre portant une chaise, va, d'un pas calme et posé, au portique des masques, revêt le masque eskimo d'Alaska, se retourne lentement vers le public, avance. Il est très pontifiant comme s'il donnait une leçon de vie très sérieuse. Arrivé au devant de la scène, il pose sa chaise, monte dessus et s'adresse au public. Musique: Diamorphoses de Iannis Xenakis. Argument:  le vent emplit l'espace de son poids redoutable. Je ne puis absolument vous dire s'il a plu. Scène 7 : sermon de l'être. Paysage :... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 décembre 2012

Scène 26

  Le personnage vient du fond de la scène sur une musique de tambours africains. Il avance en dansant sur ce rythme auquel il adapte ses paroles qu'il chante. Il sort de même. Sa voix s'éteint dans la distance. (Situation: demande vivement l'âme avec un zèle de linguiste plus encore qu'une curiosité de badaud) Acte du soleil, Scène 26 : un personnage (des cils noirs très fins très longs) Ces plaisirs impersonnels et solitaires de l'observateur, que j'ai toujours mis au-dessus de tous les autres, j'allais pouvoir me les... [Lire la suite]
22 novembre 2012

Scène 13

Argument:  le ciel est intense. Je sais bien que cela me serait très désagréable de voir mon nom imprimé tout vif comme cela dans le journal, et je ne serais pas flattée du tout qu'on m'en parlât. Le ton général est celui de la méditation, il doit s'en dégager une impression de réflexion philosophique profonde soulignée par le son d'un bol tibétain par exemple.   Scène 13 : monologue de l'humaine vacuité (regard , esquissant son départ) Il n'y a pas de sources d'information très certaines concernant l'humain projet... [Lire la suite]
21 novembre 2012

Scène 10

Lorsque la musique a commencé sur une scène obscure, la lumière revient, l'être est assis sur la scène et tient dans la main le masque de l'identité humaine à laquelle il parle comme si c'était un personnage auquel il racontait une histoire amusante. Le performer peut découper le texte comme bon lui semble. La musique pourrait être celle des opus 19 et 33 des Sechs Kliene Klavierstücke de Schönberg. (Situation de l'être : mes efforts inquiets et mécontents étaient eux-mêmes une marque d'amour, d'amour sans plaisir mais profond) Acte... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 novembre 2012

Scène 17

Parle comme un aliéné, change de ton, de l'hystérie à l'accablement et cela très vite. Essaie même de chanter un ou deux mots comme "l'esprit humain" ou "la nature humaine". Semble très agité, comme habité par un démon intérieur. Peut même être en transe. Le son pourrait être celui d'un piano préparé. (Situation de l'humain: je sais pas) Acte dédié à l'être , Scène 17 : monologue de l'humain (désignant Souvigny en Sologne à l'esprit humain, superficiel) Elle la plaignait profondément L'humain est un être agréable et consciencieux... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 novembre 2012

Scène 13

Quand la scène s'éclaire, elle est vide. Deux assistants apportent un "très petit canapé et une minuscule table de salon" pendant que l'identité humaine met son masque dogon. Sans se presser, elle vient s'asseoir sur le canapé, prend le téléphone, compose un numéro et dit son monologue comme s'il conversait avec quelqu'un. La musique pourrait être un moment de scie musicale. (Situation de l'identité humaine: à Paris, les jours de printemps, au lieu d'aller faire des visites et écouter des niaiseries, de partir dans la campagne voir... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 novembre 2012

Scène 3

L'esprit humain entre comme un fou sur scène et mime toutes les actions évoquées dans la scène. Son débit est rapide, haché, pércipité, il semble en proie à une vive excitation. À la fin, il regarde autour de lui comme pour voir s'il était surveillé puis s'enfuit en courant. Une musique rythmique souligne tout cela. (Situation de l'esprit humain: dans les courses qu'on avait à faire derrière l'église, là où on ne la voyait pas, tout semblait ordonné par rapport au clocher surgi ici ou là entre les maisons, peut-être plus émouvant... [Lire la suite]
29 octobre 2012

Scène 3

La nature humaine masquée entre en scène le masque de l'être avec lequel elle semble dialoguer. Attitude très théâtrale, cabotine même, gestes très poseurs. Il est à noter que pour l'ensemble des performances est diffusée en fond sonore une musique très mélopée (une psalmodoe bouddhique par exemple) sur laquelle se surimpose la musique particulière de chaque scène particulière si la scène en question en a une. (Situation de la nature humaine: mes promenades de cet automne-là furent d'autant plus agréables que je les faisais après de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2012

Scène 6

La scène est obscure, un projecteur découpe soudain l'être devant le portique des masques. Il semble hésiter entre plusieurs qu'il prend et repose en prenant son temps. Une voix de synthèse dit lentement son texte (voix féminine si le performer est un homme, voix masculine si c'est une femme). L'être le répète après elle comme un élève qui apprend une récitation. Su "la fille noble", il met le masque de l'être et se retourne vers le public. Quand la voix de synthèse a terminé, il le récite sans mettre d'intonation. (Situation de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,