28 juin 2013

Scène 10

L'esprit humain est surexcité, il semble pressé, court dans tous les sens comme s'il cherchait quelqu'un, dit son texte très vite sur un rythme proche du rap, s'essoufle, entre sort entre. Rythme de batterie solo. Argument:  une journée sans un nuage. Mon imagination reprenant des forces au contact de ma sensualité, ma sensualité se répandant dans tous les domaines de mon imagination, mon désir n'avait plus de limites. Scène 10 l'esprit humain  (une journée sans un nuage maussade, reprenant sa veste) Quelques secondes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

21 novembre 2012

Scène 10

Lorsque la musique a commencé sur une scène obscure, la lumière revient, l'être est assis sur la scène et tient dans la main le masque de l'identité humaine à laquelle il parle comme si c'était un personnage auquel il racontait une histoire amusante. Le performer peut découper le texte comme bon lui semble. La musique pourrait être celle des opus 19 et 33 des Sechs Kliene Klavierstücke de Schönberg. (Situation de l'être : mes efforts inquiets et mécontents étaient eux-mêmes une marque d'amour, d'amour sans plaisir mais profond) Acte... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 novembre 2012

Scène 10

(Situation de l'instinct humain: je me disais) L'instinct humain rentre masqué sur scène, il marche à grandes enjambées, parle très vite, débite son texte comme s'il s'en défaisait. puis s'assied au milieu de la scène devant le public en silence, immobile, écoute longuement la musique ("O nume tutelar" chanté par La Callas serait parfait) et s'en va à la fin sans déposer son masque. Acte dédié à la tendresse humaine, Scène 10 :exposé de l'instinct humain (des pupilles comme des bouches à feu, mobile) Non pas exactement disons Bien... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,