26 septembre 2013

Scène 12

  (Argument: mon corps, trop engourdi pour remuer, cherchait à repérer la position de ses membres pour en induire la direction du mur, la place des meubles, pour reconstruire et pour nommer la demeure où il se trouvait une belle soirée. C'est un vrai monologue, la personne humaine entre portant un escabeau qu'elle installe au-devant de la scène. Elle s'assied en haut de l'escabeau et regarde le ciel comme si elle s'adressait à Dieu. Le ton est à la fois pédant et lyrique; la musique, un extrait de la messe en plein-chant... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 décembre 2012

Scène 12

La scène est religieuse, extatique presque, la lumière est un faisceau doré qui tombe du plafond comme dans les tableaux baroques. Après avoir mis son masque, le cœur humain avance avec compoction, mains croisées en prière pour se placer dans le faisceau de lumière et dire très lentement son texte comme s'il avait une révélation. La musique est évidemment un chœur de religieuses. (Situation du coeur humain: mettait la sainte douceur et l'onction de notre servante un peu moins en lumière qu'il n'eût fait, au dîner du lendemain, par sa... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 novembre 2012

Scène 12

La nature humaine, masquée, arriven en rampant sur scène dans une lumière qui s'éclaire lentement mais reste toujours assez faible. Elle a du mal à parler comme si sa reptation l'essouflait, elle découpe le texte en fragments comme si elle mêlait plusieurs histoires qui remontaient dispersées dans sa mémoire. Elle n'a pas l'air sûre d'elle. À la fin, elle semble s'endormir sur scène. Le noir se fait. Musique indienne lente, par exemple au sitar . (Situation de la nature humaine: la nature humaine souffrant de songer, au moment... [Lire la suite]