25 mars 2013

Scène 18

L'esprit humain entre en scène tenant dans sa main droite le masque de la pensée humaine et, dans sa main gauche, celui de la passion humaine. Il joue avec eux comme si c'étaient de vrais personnages avec lesquels il dialogue, changeant de voix pour faire comme si c'était l'un ou l'autre qui parlait. Il se promène tranquillement sur la scène puis disparaît avec la lumière déclinante. Musique, la voix humaine de Poulenc. Argument:  le vent emplit l'espace de son poids redoutable. Quand elle avait à faire à quelqu'un un cadeau... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 novembre 2012

Scène 18

La personne humaine avec son masque de chat entre sur scène avec précipitation, elle a l'air très excitée et parle d'elle-même comme d'un étranger. Elle parcourt l'espace en marquant des lieux comme si elle décrivait un appartement où elle disposerait des meubles et des bibelots entre les miroirs sur pied. La musique pourrait ressembler à celle des papous Enga de Nlle Guinée. Argument:  il fait noir. Après coup, il s'en amusait, car il y avait en lui, rachetée par de rares délicatesses, une certaine muflerie. Scène 18: la... [Lire la suite]
06 novembre 2012

Scène 18

La musique de fond vient lentement au premier plan, assez forte. Elle va rester à un niveau élevé toute la durée de la scène. L'esprit humain entre en scène portant un manche sur lequel est le masque eskimo d'Alaska de la nature humaine. Il semble dialoguer avec elle jouant de deux voix. La voix de l'esprit humain dit les fragments en italique, celle de la nature humaine les autres. Laisser des temps de respiration, prendre son temps comme si des fragments de la discussion étaient absents. (Situation de l'esprit humain: comme cet... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 novembre 2012

Scène 18

La nature humaine entre sur scène en regardant un portrait de femme avec laquelle elle semble dialoguer. Elle est rêveuse, s'assied par terre sur scène, regarde le public comme si elle cherchait un visage. La lumière s'éteint. Elle disparaît. (Situation de la nature humaine: quel bonheur de se promener par ce beau temps, le vent siffle) Acte dédié à l'humain, Scène 18 : monologue de la nature humaine (le vent siffle; se retenant de rire, des yeux qui semblent ne rien perdre de ce qui se passe autour d'eux) Entre les fleurs et la... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,