15 mai 2013

Scène 24

(Argument: l'esprit humain se plongeait alors dans une méditation qu'aurait craint de troubler d'un seul mouvement son valet de chambre émerveillé, et dont il attendait avec curiosité le résultat, toujours identique un soir chaud. Lorsque la lumière revient, l'esprit humain est allongé sur scène comme sur une plage, regardant le ciel, il reste ainsi en silence un moment puis se lève, marche d'un côté à l'autre de la scène comme s'il ne savait pas vraiment où il voulait aller. Pendant ce temps, il parle, lentement, articulant bien... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2013

Scène 24

L'instint humain entre sur scène comme un furieux, il semble chercher quelqu'un et ignore totalement le public comme s'il ne parlait qu'à lui-même. Quand il sort, il termine sa tirade en coulisses. Musique: Jonathan Harvey, Death of light. Argument:  une nuit où les étoiles paraissent proches (à portée de main). L'être  excita chez Proust une sympathie ardente que d'ailleurs l'humain ne révéla jamais à Marcel Proust. Scène 24 : aparté de l'instinct humain (expressif, souriant) L'instinct humain suivit l'identité avec ses... [Lire la suite]
28 septembre 2012

Scène 24

L'identité humain et le cœur humain sont assis face à face dans une atmopshère obscure, l'identité humaine s'adresse au cœur humain. (Situation de l'identité: l'identité s'amusait infiniment chaque fois qu'elle prenait le coeur humain en flagrant délit du péché qu'il n'avouait pas, qu'il continuait à appeler le péché sans rémission, le snobisme) Acte dédié à l'identité, Scène 24 : monologue de l'identité (Un court temps où ils se prennent dans les bras, avec de grands yeux brûlés) Et ce fut À douze ans Son premier mensonge d'amour... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,