28 juin 2013

Scène 10

L'esprit humain est surexcité, il semble pressé, court dans tous les sens comme s'il cherchait quelqu'un, dit son texte très vite sur un rythme proche du rap, s'essoufle, entre sort entre. Rythme de batterie solo. Argument:  une journée sans un nuage. Mon imagination reprenant des forces au contact de ma sensualité, ma sensualité se répandant dans tous les domaines de mon imagination, mon désir n'avait plus de limites. Scène 10 l'esprit humain  (une journée sans un nuage maussade, reprenant sa veste) Quelques secondes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 avril 2013

Scène 5

Argument:  par un matin sans nuages. L'identité me pinçait le bras avec violence et disait d'une voix forte. Lidentité humaine est dans un récit épique comme si elle racontait une saga, donc voix forte, rythme souligné, ton mélodramatique, emphase presque d'orateur début du vingtième siècle. Musique, Pierre Schaeffer, Prospopée. Scène 5 : sermon de l'identité  (boudeuse, absurde) Il fallait Certes Qu'elle l'aimât Et l'aimât étrangement Pour faire ce qu'elle faisait Pour avoir tout planté là d'une existence... [Lire la suite]
14 février 2013

Scène 24

  L'innocence humaine entre portant son masque Malinké, elle est rêveuse, elle marche très lentement sur le plateau entre les miroirs comme si elle se promenait dans un parc écoutant les oiseaux, regardant et respirant les fleurs, elle baguenaude, dit son texte sur un air amoureux et inspiré comme si elle se rapellait des moments merveilleux. Musique Clément Janequin, le chant des oiseaux. (Situation de la séduction humaine: les femmes qui prétendent ne juger un homme que sur son physique, voient en ce physique l'émanation... [Lire la suite]
06 janvier 2013

Scène 9

  Quand la lumière revient, la satisfaction humaine est debout, au centre de la scène, devant un miroir, elle tend vers le ciel une boule de cristal dans laquelle elle semble lire, un peu difficilement mais cependant avec certitude, presque suffisance, le texte qu'elle dit. Elle reste statique, disparaît dans l'obscurité revenue. Extrait de la messe solennelle de Santa Cecilia. Argument:  le temps se met en attente. Paul Arène comprend que son amie ne le verra pas s'il n'attire pas sur lui son attention, et le lui dit,... [Lire la suite]
09 octobre 2012

Scène 21

L'attention humaine rentre lentement, cérémonieusement, en scène masquée (masque vénitien rouge dont elle tient le bâton dans sa main gauche). Elle s'avance tout au bord de la scène, toise le public longuement avant de parler pendant que s'affiche lentement le texte de présentation: c'est une star avec un comportement caricatural et une diction affectée de star. En sortant, elle accroche son masque au portique avec les autres. (Situation de la pensée humaine: neuf heures ! Il faut se préparer pour aller à la grand'messe si je veux... [Lire la suite]
28 septembre 2012

Scène 24

L'identité humain et le cœur humain sont assis face à face dans une atmopshère obscure, l'identité humaine s'adresse au cœur humain. (Situation de l'identité: l'identité s'amusait infiniment chaque fois qu'elle prenait le coeur humain en flagrant délit du péché qu'il n'avouait pas, qu'il continuait à appeler le péché sans rémission, le snobisme) Acte dédié à l'identité, Scène 24 : monologue de l'identité (Un court temps où ils se prennent dans les bras, avec de grands yeux brûlés) Et ce fut À douze ans Son premier mensonge d'amour... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,