26 septembre 2013

Scène 12

  (Argument: mon corps, trop engourdi pour remuer, cherchait à repérer la position de ses membres pour en induire la direction du mur, la place des meubles, pour reconstruire et pour nommer la demeure où il se trouvait une belle soirée. C'est un vrai monologue, la personne humaine entre portant un escabeau qu'elle installe au-devant de la scène. Elle s'assied en haut de l'escabeau et regarde le ciel comme si elle s'adressait à Dieu. Le ton est à la fois pédant et lyrique; la musique, un extrait de la messe en plein-chant... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 décembre 2012

Scène 13

(Situation de la tendresse humaine: n'osant pas trop tourner les yeux de son côté de peur d'avoir à lui parler, j'allai embrasser mon oncle) Acte dédié à l'être , Scène 13 : harangue de la tendresse humaine (encore plus fort, l'oeil noir d'enfer) La tendresse humaine commence à parler en coullisses sur un ton très décidé: elle raconte une histoire avec évidence. Elle vient tout droit vers le public, s'assied au bord de la scène et prend le public à témoin comme si celui-ci avait vécu ce qu'il rapporte puis, devant le manque de... [Lire la suite]
08 novembre 2012

Scène 4

Du fond de la scène entre doucement le mouvement humain se cachant le visage de ses mains tout en prononçant timidement le début du texte. Il va vers le portique des masques, revêt le masque lötschental, s'avance vers le devant de la scène et mime une scène érotique, ses gestes deviennent violents, obscènes, il invective le public et parle de plus en plus fort. Son texte dit, il s'enfuit en courant sans poser son masque sur le portique. Quand la lumière rteviendra, le masque aura regagné sa place. Musique de troubadours (A l'entrada... [Lire la suite]
23 octobre 2012

Scène 13

  Un projecteur découpe la tendresse humaine devant le portique des masques, il choisit le masque amérindien du soleil. Dès qu'il se retourne, la lumière s'éteint. L'éclairage devient alors stéréoscopique découpant dans l'espace le personnage qui danse frénétiquement en disant le texte de façon hachée, presque souffrante, avec un souffle très fort. À la fin il disparaît dans le noir comme s'il s'évanouissait. Sur cette scène, il peut y avoir un accompagnement de musique, par exemple des tambours du Bénin. (Situation de la... [Lire la suite]
30 septembre 2012

Scène 1

La nature humaine (masque M'bunda) émerge masquée du fond de la scène, s'avance très lentement, comme hésitante, semble se parler à elle-même. (Situation de la nature humaine: la nature humaine les agace un peu, et ils ne tiennent pas à se faire des amis) Acte dédié au coeur humain, Scène 1 : monologue de la nature humaine (se méprenant, de vastes yeux en amandes) On n'avoue pas qu'on ne connaît pas la sonate d'Alexandre Dumas On n'a pas le droit de ne pas la connaître En réalité nous prenions un certain plaisir à ce jeu Étant... [Lire la suite]