15 avril 2013

Scène 5

Argument:  par un matin sans nuages. L'identité me pinçait le bras avec violence et disait d'une voix forte. Lidentité humaine est dans un récit épique comme si elle racontait une saga, donc voix forte, rythme souligné, ton mélodramatique, emphase presque d'orateur début du vingtième siècle. Musique, Pierre Schaeffer, Prospopée. Scène 5 : sermon de l'identité  (boudeuse, absurde) Il fallait Certes Qu'elle l'aimât Et l'aimât étrangement Pour faire ce qu'elle faisait Pour avoir tout planté là d'une existence... [Lire la suite]