24 janvier 2014

Scène 9

(Situation de la nature humaine: n'est-ce pas votre neveu) La nature humaine entre et reste sur scène en dansant et chantant le texte sur un air si possible rythmé comme la tarentelle napolitaine.   Acte dédié à l'instinct humain, Scène 9 : monologue de la nature humaine (trouble, encore plus fort)   Et nature humaine continuait Toute réjouie de l'étonnement d'esprit humain La nature humaine était gourmande La nature humaine se pressait Tandis que Proust Jetant çà et là un regard de feu vers son maître Faisait des bonds... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 octobre 2013

Scène 20

Argument:  de l'autre côté de la fenêtre suspendu un ciel bleu. L'esprit humain prétendait que chaque fois que je me liais avec un de mes camarades plus qu'avec les autres et que je l'amenais chez nous, c'était toujours un juif, ce qui ne lui eût pas déplu en principe - même son ami esprit humain était d'origine juive - s'il n'avait trouvé que ce n'était pas d'habitude parmi les meilleurs que je le choisissais. L'esprit humain est là, sur scène, sans plus. Il est là comme une évidence et semble attendre que les choses se... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2013

Scène 2

(Situation de la personne humaine (je sais pas)) Acte dédié au coeur humain, Scène 2 : Monologue de la personne humaine, il semble nettoyer les fenêtres invisibles d'une chambre puis reprend son discours, un très petit canapé occupe la scène avec une minuscule table de salon sur le côté, sur laquelle est posée un téléphone sans fil qui sonne par intermittences. Musique Téléphone. La personne humaine a cherché à se dégager de mes bras en criant Petit esprit humain Resté seul sur terre à la suite du drame où le destin le fit... [Lire la suite]
28 juin 2013

Scène 10

L'esprit humain est surexcité, il semble pressé, court dans tous les sens comme s'il cherchait quelqu'un, dit son texte très vite sur un rythme proche du rap, s'essoufle, entre sort entre. Rythme de batterie solo. Argument:  une journée sans un nuage. Mon imagination reprenant des forces au contact de ma sensualité, ma sensualité se répandant dans tous les domaines de mon imagination, mon désir n'avait plus de limites. Scène 10 l'esprit humain  (une journée sans un nuage maussade, reprenant sa veste) Quelques secondes... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 juin 2013

Scène 22

L'identité humaine est en plain délire, ivre ou droguée, elle se déplace sur scène en se tenant aux miroirs, titube, tombe, se relève. Elle a de la peine à articuler, dit son texte comme si c'était autant de fragments d'un rêve ou d'un délire. Musique. Argument:  matinée très obscure. En laisser une seule goutte dans le plat eût témoigné de la même impolitesse que se lever avant la fin du morceau au nez du compositeur. Scène 22 : récit de l'identité (orgueilleuse, arrêtant son discours) Sue s'était relevé La mine ahurie... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 juin 2013

Scène 7

Argument:  le jour est élégant. Merci du cadeau, je ne tiens pas à recommencer. La nature humaine semble sortir de terre devant le public, il a un accent africain et dit son texte comme s'il faisait une leçon de philosophie: très pédant, presque comme s'il était sur une estrade à un meeting politique. La musique semble venir de très loin comme si l'enregistrement avait des ratées, tantôt forte, tantôt faible, tantôt à une vitesse anormale. Scène 7 : plaidoyer de la nature humaine (la journée est stylée parsemée de taches de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 mai 2013

Scène 19

Musique : imagination. L'esprit humain danse sur la musique et débite son texte par fragments rythmiques. Il serait bon d'avoir une atmosphère de boîte de nuit avec lasers ou lumières de boules de dancing. (Situation de l'esprit humain: l'esprit humain et l'esprit humain eurent avec lui des explications violentes) Acte dédié à la nature humaine, Scène 19 : monologue de l'esprit humain (sensible, retournant le sac à dos vide) Au fond Ce n'était point cependant Malgré son exactitude et sa régularité Un trop grand ennemi des arts et... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 mai 2013

Scène 24

(Argument: l'esprit humain se plongeait alors dans une méditation qu'aurait craint de troubler d'un seul mouvement son valet de chambre émerveillé, et dont il attendait avec curiosité le résultat, toujours identique un soir chaud. Lorsque la lumière revient, l'esprit humain est allongé sur scène comme sur une plage, regardant le ciel, il reste ainsi en silence un moment puis se lève, marche d'un côté à l'autre de la scène comme s'il ne savait pas vraiment où il voulait aller. Pendant ce temps, il parle, lentement, articulant bien... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mars 2013

Scène 18

L'esprit humain entre en scène tenant dans sa main droite le masque de la pensée humaine et, dans sa main gauche, celui de la passion humaine. Il joue avec eux comme si c'étaient de vrais personnages avec lesquels il dialogue, changeant de voix pour faire comme si c'était l'un ou l'autre qui parlait. Il se promène tranquillement sur la scène puis disparaît avec la lumière déclinante. Musique, la voix humaine de Poulenc. Argument:  le vent emplit l'espace de son poids redoutable. Quand elle avait à faire à quelqu'un un cadeau... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 mars 2013

Scène 29

          Quand la lumière revient, l'humain, masqué, est sur scène sur une chaise longue couché, il se redresse et s'assied, regarde rêveusement le public comme s'il se demandait ce qu'il fait là. Il commence à parler avant d'être visible et continue sur un rythme très lent, rêveur. Musique: Rossini "Una voce poco fa". (Situation de l'humain: l'humain resta cette nuit-là dans ma chambre) Acte dédié à l'esprit humain, Scène 29 : monologue de l'humain (criant en direction d'humain, ardant) Quelqu'un... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,