17 février 2013

Scène 13

L'identité humaine entre sur scène masquée par le côté droit de la scène. Elle vient s'installer avec affectation devant le public et, si possible, s'assied au bor de la scène, jambes pendantes. Elle dit alors son texte comme un acteur qui surjoue avec une diction parisienne affectée et pompière. Musique Werther de Massenet, ouverture. Argument:  sous un ciel bien clair bien parfait. Ne causant par sa mort de grande douleur qu'à un seul être, mais à celui-là, sauvage. Scène 13 : aparté de l'identité humaine  (vexée, aux... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2013

Scène 19

L'instinct humain est un démon ricanant, il rentre en riant aux éclats suivi par un projecteur, se plante devant tous les miroirs et fractionne son texte en autant de pauses. Il se tord de rire, invective le public, se moque de lui, disparaît dans un lent évanouissement au noir. Musique, parodie d'opéra. (Situation de l'instinct humain: l'instinct humain souffrant de songer, au moment où l'âme passe si proche et pourtant à l'infini, que tandis qu'il s'adressait à eux, elle ne les connaissait pas, il regrettait presque qu'elle eût une... [Lire la suite]
17 janvier 2013

Scène 14

Pendant cette scène on ne voit pas vraiment le cœur humain, on l'aperçoit vaguement éclairé en fond de scène. il est assis en position de lotus, semble pris dans un songe intérieur, presque absent. Le texte est dit comme un dialogue, une partie par l'acteur en scène, une autre en voix off par une machine. Les deux peuvent aussi, par moments se reprendre en écho. Pas de musique ici, le silence d'abord, à la limité du pesant, puis la parole, puis le silence avant disparition lente de la lumière. Argument:  de lourds nuages dorés,... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 janvier 2013

Scène 28

Le cœur humain entre sur un morceau de free jazz (par exemple Buddha Blues de Ornette Coleman). Il semble ivre, fait n'importe quoi, débite le texte comme une intervention sur la musique, sans essayer de respecter aucune syntaxe. À la fin, il se couche sur le sol et disparaît dans le noir. (Situation du coeur humain: mes parents du reste commençaient à lui trouver cette vieillesse anormale, excessive, honteuse et méritée des célibataires, de tous ceux pour qui il semble que le grand jour qui n'a pas de lendemain soit plus long que... [Lire la suite]
03 janvier 2013

Scène 22

L'identité humaine (masque dogon) est assis au centre de la scène puis il se lève et marche en rond en tournant autour des miroirs. Il philosophe, lentement, très sérieux. À la fin il s'enfuit en courant. Musique relaxante. Argument:  matinée très obscure. En laisser une seule goutte dans le plat eût témoigné de la même impolitesse que se lever avant la fin du morceau au nez du compositeur. Scène 22 : récit de l'identité (orgueilleuse, arrêtant son discours) Sue s'était relevé La mine ahurie L'identité avait disparu de la plus... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 décembre 2012

Scène 7

  L'être rentre dans la pénombre portant une chaise, va, d'un pas calme et posé, au portique des masques, revêt le masque eskimo d'Alaska, se retourne lentement vers le public, avance. Il est très pontifiant comme s'il donnait une leçon de vie très sérieuse. Arrivé au devant de la scène, il pose sa chaise, monte dessus et s'adresse au public. Musique: Diamorphoses de Iannis Xenakis. Argument:  le vent emplit l'espace de son poids redoutable. Je ne puis absolument vous dire s'il a plu. Scène 7 : sermon de l'être. Paysage :... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 décembre 2012

Scène 23

L'humain vient du fond de la scène, dans la pénombre, il porte un masque quelconque, va au portique des masques et revêt le masque africain igbo. Il semble fatigué, épuisé comme s'il portait toute la misère du monde, attend avant de commencer à parler, on dirait qu'il se parle à lui-même, avance très lentement vers un des miroirs, écoute la musique, dit son texte en ne respectant pas les coupes syntaxiques ce qui le rend encore plus confus. Lamento dela Ninfa de Monteverdi. (Situation de l'humain: l'humain pensa que je suivais en... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 décembre 2012

Scène 13

(Situation de la tendresse humaine: n'osant pas trop tourner les yeux de son côté de peur d'avoir à lui parler, j'allai embrasser mon oncle) Acte dédié à l'être , Scène 13 : harangue de la tendresse humaine (encore plus fort, l'oeil noir d'enfer) La tendresse humaine commence à parler en coullisses sur un ton très décidé: elle raconte une histoire avec évidence. Elle vient tout droit vers le public, s'assied au bord de la scène et prend le public à témoin comme si celui-ci avait vécu ce qu'il rapporte puis, devant le manque de... [Lire la suite]
09 décembre 2012

Scène 26

  Le personnage vient du fond de la scène sur une musique de tambours africains. Il avance en dansant sur ce rythme auquel il adapte ses paroles qu'il chante. Il sort de même. Sa voix s'éteint dans la distance. (Situation: demande vivement l'âme avec un zèle de linguiste plus encore qu'une curiosité de badaud) Acte du soleil, Scène 26 : un personnage (des cils noirs très fins très longs) Ces plaisirs impersonnels et solitaires de l'observateur, que j'ai toujours mis au-dessus de tous les autres, j'allais pouvoir me les... [Lire la suite]
27 novembre 2012

Scène 15

(Situation de l'humain: l'humain, il est vrai, prétendait que chaque fois que je me liais avec un de mes camarades plus qu'avec les autres et que je l'amenais chez nous, c'était toujours un juif, ce qui ne lui eût pas déplu en principe - même son a«ni humain était d'origine juive - s'il n'avait trouvé que ce n'était pas d'habitude parmi les meilleurs que je le choisissais) L'humain semble ivre, il hocquète, hésite, prend son temps, titube, se tient la tête, etc. Quand la scène s'éclaire, il est sur scène, avachi, se relève... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,