24 janvier 2014

Scène 9

(Situation de la nature humaine: n'est-ce pas votre neveu) La nature humaine entre et reste sur scène en dansant et chantant le texte sur un air si possible rythmé comme la tarentelle napolitaine.   Acte dédié à l'instinct humain, Scène 9 : monologue de la nature humaine (trouble, encore plus fort)   Et nature humaine continuait Toute réjouie de l'étonnement d'esprit humain La nature humaine était gourmande La nature humaine se pressait Tandis que Proust Jetant çà et là un regard de feu vers son maître Faisait des bonds... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 septembre 2013

Scène 2

(Situation de la personne humaine (je sais pas)) Acte dédié au coeur humain, Scène 2 : Monologue de la personne humaine, il semble nettoyer les fenêtres invisibles d'une chambre puis reprend son discours, un très petit canapé occupe la scène avec une minuscule table de salon sur le côté, sur laquelle est posée un téléphone sans fil qui sonne par intermittences. Musique Téléphone. La personne humaine a cherché à se dégager de mes bras en criant Petit esprit humain Resté seul sur terre à la suite du drame où le destin le fit... [Lire la suite]
05 août 2013

scène 17

Improvisation complète tant pour la mise en scène que pour la musique. (Situation de l'humain: ne prononcez jamais son nom devant moi ! Un matin où le ciel est gris) Acte dédié à la personne humaine, Scène 17 : monologue de l'humain (paisible, reprenant délicatement la tasse) Mais son effroi fut d'autant plus violent Que son ignorance lui fit supposer tous les malheurs ensemble C'est que tout l'argent que Marcel Proust gagnait passait en livres Nature humaine s'y mouvait et elle y vivait comme le plus flexible des poissons vit et... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 juillet 2013

Scène 7

L'humain se promène sur scène comme s'il était accompagné par une personne avec laquelle il discuterait, il prend son temps, fait des pauses, semblé réfléchir où dialoguer avec une personne absente. Musique : Chet Baker. (Situation de l'humain: n'importe, le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent pour admirer la beauté du panorama et qui s'en retournent enchantées) Acte dédié à la nature humaine, Scène 7 : aparté de l'humain (avec un sourire calme, réalisant tout à coup et tendant très maladroitement la serviette) ... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
18 juin 2013

Scène 7

Argument:  le jour est élégant. Merci du cadeau, je ne tiens pas à recommencer. La nature humaine semble sortir de terre devant le public, il a un accent africain et dit son texte comme s'il faisait une leçon de philosophie: très pédant, presque comme s'il était sur une estrade à un meeting politique. La musique semble venir de très loin comme si l'enregistrement avait des ratées, tantôt forte, tantôt faible, tantôt à une vitesse anormale. Scène 7 : plaidoyer de la nature humaine (la journée est stylée parsemée de taches de... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 mai 2013

Scène 19

Musique : imagination. L'esprit humain danse sur la musique et débite son texte par fragments rythmiques. Il serait bon d'avoir une atmosphère de boîte de nuit avec lasers ou lumières de boules de dancing. (Situation de l'esprit humain: l'esprit humain et l'esprit humain eurent avec lui des explications violentes) Acte dédié à la nature humaine, Scène 19 : monologue de l'esprit humain (sensible, retournant le sac à dos vide) Au fond Ce n'était point cependant Malgré son exactitude et sa régularité Un trop grand ennemi des arts et... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 mars 2013

Scène 11

Il fait très sombre, l'être, masqué entre sur scèhe simplement éclairé par une grande bougie, il fait plusieurs tours sur la scène comme s'il accomplissait un rite ou faisait une procession, il parle très lentement d'un ton très mélodramatique, il y a dans cette "cérémonie" quelque chose d'un enterrement, aspect souligné par la musique d'Arvo Part. Argument:  il fait déjà sombre. Non je ne connais pas Proust, ne réveillez pas la grande douleur de ma vie. Scène 11 : aparté de l'être  (de grands yeux une décoloration... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
07 mars 2013

Scène 26

  La considération humaine portant le masque punu entre sur scène très lentement dans la pénombre, on ne voit presque que son visage très blanc suivi par un projecteur assez faible. Il semble triste, accablé, fatigué comme s'il portait un poids extrèmement lourd sur les épaules. Musique, le début du requiem de Brahms. Argument:  sous un ciel de plomb. L'émotion humaine: qu'est-ce que l'on me dit qu'il y a un artiste qui a installé son chevalet dans votre église pour copier un vitrail. Scène 26 : monologue de la... [Lire la suite]
13 février 2013

Scène 13

La nature humaine est en plein délire. Elle est calme mais, ne sait pas vraiment ce qu'elle dit, ses gestes sont incohérent, son débit haché, on ne sait trop si elle rêve, se raconte une histoire ou tourne dans sa tête quelque chose comme des mirages. Ses paroles s'entrecoupent avec la chanson "Les larmes de la vie" au point qu'elles semblent parfois venir de son propre texte. Argument: une nuit où les étoiles semblent proches(à portée de main). Chateaubriand frémit et se lève. Scène 13 : plaidoyer de la nature humaine (une nuit... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 janvier 2013

Scène 8

Argument: non plus appliquée à la pierre comme ces petits anges, mais détachée du porche, d'une stature plus qu'humaine, debout sur un socle comme sur un tabouret qui lui évitât de poser ses pieds sur le sol humide sous un ciel bas. La nature humaine mime un violoniste et parcourt la scène comme un musicien tzigane dans un cabaret, se regardant dans les miroirs, feignant de se pencher sur une table et de jouer pour un client. Il imite un accent étranger, roule les "r", adopte un ton affecté, cérémonieux, presque obséquieux. Musique :... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,