25 janvier 2013

Scène 8

Argument: non plus appliquée à la pierre comme ces petits anges, mais détachée du porche, d'une stature plus qu'humaine, debout sur un socle comme sur un tabouret qui lui évitât de poser ses pieds sur le sol humide sous un ciel bas. La nature humaine mime un violoniste et parcourt la scène comme un musicien tzigane dans un cabaret, se regardant dans les miroirs, feignant de se pencher sur une table et de jouer pour un client. Il imite un accent étranger, roule les "r", adopte un ton affecté, cérémonieux, presque obséquieux. Musique :... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 octobre 2012

Scène 8

Suivre les indications scéniques de l'argument: la scène s'éclaire sur la nature humaine debout sur un socle, masque M'bunda du Congo. Elle semble inspirée par une puissance surnaturelle, très pontifiante, diction lente, solennelle. Pour le reste, tout est possible. (Argument: non plus appliquée à la pierre comme de petits anges, mais détachée du porche, d'une stature plus qu'humaine, debout sur un socle comme sur un tabouret qui lui évitât de poser ses pieds sur le sol humide sous un ciel bas. Scène 8 : monologue de la nature... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 octobre 2012

Scène 21

L'attention humaine rentre lentement, cérémonieusement, en scène masquée (masque vénitien rouge dont elle tient le bâton dans sa main gauche). Elle s'avance tout au bord de la scène, toise le public longuement avant de parler pendant que s'affiche lentement le texte de présentation: c'est une star avec un comportement caricatural et une diction affectée de star. En sortant, elle accroche son masque au portique avec les autres. (Situation de la pensée humaine: neuf heures ! Il faut se préparer pour aller à la grand'messe si je veux... [Lire la suite]