24 novembre 2012

Scène 8

Le mal humain entre en scène à reculons alors que l'éclairage monte progressivement. Avant de prendre son masque sur le portique des masques, il ne dit que la première ligne, très lentement, très langoureusement, la voix est chaude, sensuelle, presque érotique. Ensuite il se retourne, revient en dansant vers le devant de la scène, danse tout au long de sa performance. Son rythme est celui d'une valse. La musique pourrait être la "valse de Paris" de Johann Strauss. NB. Un spectacle peut-être aussi conçu en fonction des seuls... [Lire la suite]