25 octobre 2012

Scène 11

  L'être rentre par la gauche de la scène, il porte un masque eskimo d'Alaska (cf. ci-dessus). Il a l'air épuisé, marche péniblement, s'arrête souvent entre les mots comme pour souffler, ne regarde pas les spectateurs. Il met longtemps à finir son texte, puis courbé, comme accablé par le poids de ses paroles, il va accrocher son masque au portique des masques et disparaît. Argument:  il fait déjà sombre. Non je ne connais pas Proust, ne réveillez pas la grande douleur de ma vie. Scène 11 : aparté de l'être  (de... [Lire la suite]