28 novembre 2013

Scène 22

  Quand la lumière s'éclaire l'acteur est figé au milieu de la scène. Il débite son texte de façon atone, sans aucune modulation à la manière d'un robot et de façon très lente. Pas de musique. Argument:  une journée sans un nuage. L'angoisse humaine prétend qu'il n'aime pas les fruits parce qu'il en mange moins que Sue.  Scène 22 : exposé du plaisir humain  (destructeur, même jeu)   Laisse-le donc où il est Il n'est plus là pour nous embêter La vitrine humaine a raison Mais il fait mieux que de dire Il... [Lire la suite]

19 octobre 2012

Scène 27

Masque balinais barong. Il s'agit de ne pas utiliser la parole comme dans le théâtre classique mais de la faire jouer — dans tous les sens possibles de ce verbe — sur le fil de rasoir qu'est la poésie. Ainsi les mots sont les acteurs, ils ne sont pas transparents aux choses mais opaques, solides, ils doivent être mâchés, manipulés comme des objets concrets pour "ébranler les choses". Chaque mot pèse son poids et fait oublier le sens pour atteindre un sens supérieur. C'est pour cela que l'obscurité, les masques sont nécessaires, seuls... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,