01 avril 2013

Scène 27

    La rapidité humaine va et vient à toute allure sur le plateau, entrant d'un côté, sortant d'un autre, elle est très agitée mais ne parle que lorsqu'elle est sur la scène. Son débit est alors plutôt lent, oppressé comme si elle avait du mal à parler, elle semble souffrir. Chant chamanique. Argument:  par une douce matinée ensoleillée. Je crois qu'au fond il n'aime plus cette femme. Scène 27 : allocution de la rapidité humaine (mobile, tentant d'expliquer, en prenant multiplicité humaine par l'épaule) D'un pas... [Lire la suite]

19 octobre 2012

Scène 27

Masque balinais barong. Il s'agit de ne pas utiliser la parole comme dans le théâtre classique mais de la faire jouer — dans tous les sens possibles de ce verbe — sur le fil de rasoir qu'est la poésie. Ainsi les mots sont les acteurs, ils ne sont pas transparents aux choses mais opaques, solides, ils doivent être mâchés, manipulés comme des objets concrets pour "ébranler les choses". Chaque mot pèse son poids et fait oublier le sens pour atteindre un sens supérieur. C'est pour cela que l'obscurité, les masques sont nécessaires, seuls... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,