index

 

L'émotion humaine apparaît d'un seul coup au milieu de la scène portant son masque, elle semble essouflée, parle de façon précipitée comme si elle s'adressait à quelqu'un qu'elle cherche. Pendant qu'elle parle monte lentement  des espèces de miaulements produiots par des humains comme des souffrances sourdes soulignés par des glissandos et pizzicati de guitare.

(Situation de l'émotion humaine: la tendresse humaine prétend qu'il n'aime pas les fruits parce qu'il en mange moins que Jules Barbey d'Aurevilly une après-midi éclairée par un monumental soleil à l'horizon)

Acte dédié à l'identité, Scène 30 : monologue de l'émotion humaine (une après-midi éclairée par un monumental soleil à l'horizon lourd, émacié)

Identité humaine pouvait se consoler, instinct humain pouvait oublier
Après le départ de Barbey d'Aurevilly
Sue
Les choses ne sont jamais définitivement en ordre
La tendresse humaine ne se lassait pas de regarder cet homme
Qui se sentait examiné
Mais qui n'en bougeait pas plus pour cela
L'humain est très aimable
En voyant ces caresses et cette intimité qui me révélaient tout, j'en tirais, en médecin, les conséquences
C'était le lendemain grande foire à Poitiers
Un jour
Par un soleil éclatant
Un immense oiseau plana dans les airs
On la savait vaguement à Nice
En train de recevoir une éducation présumée brillante chez des cousins établis là-bas marchands de cannes et d'objets d'art
L'âme a fui ma famille très jeune

(l'attention humaine qui détestait prêter ses livres ne répondit rien et me conduisit jusqu'à l'antichambre)