80422621_q

l'humain se plonge dans une méditation que pourrait troubler tout mouvement, il semble absent au monde, enfermé dans ses pensées ou ses rêves, parle très lentement comme s'il pesait tous ses mots. SergeI Bortkiewicz, Lamentations et consolations pour piano.

Argument:  alors qu'une méchante averse tombe l'humain s'extasie sur La chapelle d'Angilon ou Aubigny sur Nère, mais Chateaubriand, chez qui le nom de Paul Arène empêche l'anesthésie complète des facultés auditives et s'indigne déjà.

Scène 17 : monologue de l'humain (méchant, des yeux )

L'humain s'élança en avant pour faire préparer
Sous le massif d'acacias et d'érables
Où l'on devait prendre le café
Un grand fauteuil pour le malade
L'humain se retrouvait dans l'obscurité
Cette imprudence de garder chez soi une telle fille
Après une telle catastrophe
Me prouvait la passion insensée que j'avais toujours soupçonnée dans le fric humain
Enfin
On perdait
En perdant l'identité
Qui n'était plus alors que cette identité humaine
Une salle d'armes célèbre à la ronde
Qui était la distinction
L'ornement et l'honneur de la ville
Sa cocarde sur l'oreille
Son drapeau au clocher
Les lois de la causalité ne s'appliquent pas à l'homme
L'humain l'attendait joyeux
Celle-ci
Sans doute
Avait été mal fermée
Car tout à coup elle s'ouvrit
Sous la poussée d'un corps qui se précipita
L'humain jeta le médaillon d'or comme enjeu sur le numéro 26
Pourquoi
Si l'identité humaine est son amant
S'est-elle volontairement laissé surprendre
L'humain m'aimait assez pour ne pas consentir à m'épargner de la souffrance

Alors qu'une méchante pluie tombe (l'humain se plonge dans une méditation que craint de troubler d'un seul mouvement son valet de chambre émerveillé, et dont il attend avec curiosité le résultat)