25 janvier 2013

Scène 8

Argument: non plus appliquée à la pierre comme ces petits anges, mais détachée du porche, d'une stature plus qu'humaine, debout sur un socle comme sur un tabouret qui lui évitât de poser ses pieds sur le sol humide sous un ciel bas. La nature humaine mime un violoniste et parcourt la scène comme un musicien tzigane dans un cabaret, se regardant dans les miroirs, feignant de se pencher sur une table et de jouer pour un client. Il imite un accent étranger, roule les "r", adopte un ton affecté, cérémonieux, presque obséquieux. Musique :... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 janvier 2013

Scène 6

La déjection humaine entre sur scène en dansant une danse sauvage. S'arrête, hurle une partie du texte, recommence à danser, etc. Il semble dément, s'agite en tous sens. Musique : tambours japonais. (Situation de l'humaine humiliation: cet amour pour une phrase musicale sembla un instant devoir amorcer chez de l'humaine humiliation la possibilité d'une sorte de rajeunissement) Acte dédié à la personne humaine, Scène 6 : harangue de l'humaine déjection (circonspecte, trouble) Dans cette atmosphère humide et douce s'épanouissent le... [Lire la suite]
29 novembre 2012

Scène 18

La personne humaine avec son masque de chat entre sur scène avec précipitation, elle a l'air très excitée et parle d'elle-même comme d'un étranger. Elle parcourt l'espace en marquant des lieux comme si elle décrivait un appartement où elle disposerait des meubles et des bibelots entre les miroirs sur pied. La musique pourrait ressembler à celle des papous Enga de Nlle Guinée. Argument:  il fait noir. Après coup, il s'en amusait, car il y avait en lui, rachetée par de rares délicatesses, une certaine muflerie. Scène 18: la... [Lire la suite]
27 novembre 2012

Scène 15

(Situation de l'humain: l'humain, il est vrai, prétendait que chaque fois que je me liais avec un de mes camarades plus qu'avec les autres et que je l'amenais chez nous, c'était toujours un juif, ce qui ne lui eût pas déplu en principe - même son a«ni humain était d'origine juive - s'il n'avait trouvé que ce n'était pas d'habitude parmi les meilleurs que je le choisissais) L'humain semble ivre, il hocquète, hésite, prend son temps, titube, se tient la tête, etc. Quand la scène s'éclaire, il est sur scène, avachi, se relève... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 novembre 2012

Scène 12

La nature humaine, masquée, arriven en rampant sur scène dans une lumière qui s'éclaire lentement mais reste toujours assez faible. Elle a du mal à parler comme si sa reptation l'essouflait, elle découpe le texte en fragments comme si elle mêlait plusieurs histoires qui remontaient dispersées dans sa mémoire. Elle n'a pas l'air sûre d'elle. À la fin, elle semble s'endormir sur scène. Le noir se fait. Musique indienne lente, par exemple au sitar . (Situation de la nature humaine: la nature humaine souffrant de songer, au moment... [Lire la suite]
08 novembre 2012

Scène 4

Du fond de la scène entre doucement le mouvement humain se cachant le visage de ses mains tout en prononçant timidement le début du texte. Il va vers le portique des masques, revêt le masque lötschental, s'avance vers le devant de la scène et mime une scène érotique, ses gestes deviennent violents, obscènes, il invective le public et parle de plus en plus fort. Son texte dit, il s'enfuit en courant sans poser son masque sur le portique. Quand la lumière rteviendra, le masque aura regagné sa place. Musique de troubadours (A l'entrada... [Lire la suite]

01 novembre 2012

Scène 8

  De la personne humaine on n'aperçoit d'abord que son masque de chat, puis le cercle de lumière s'agrandit progressivement. Il a sur scène un comportement de chat allant jusqu'à marcher à quatre pattes, se rouler sur le dos ou se lécher une main pour se laver (on peut improviser là dessus). La diction aussi est féline, douce, langoureuse, allongeant certaine syllabes. Son comportement pourrait se caler sur la pièce de Schönberg "Sechs Kleine Klavierstücke n° 19". (Situation de la personne humaine: ne commencez pas à... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 octobre 2012

Scène 8

L'action dépend de la scène qui précède, donc de l'aléatoire puisque un spectacle se compose d'un certain nombre de scènes tirées aléatoirement en direct (sur l'écran, une roue choisit une boule au hasard), si elle est précéde d'une autre scène de l'âme, celle-ci reste en scène et continue le même jeu. Sinon, l'acteur rentre de dos, va se masquer au portique, marche de long en large comme si quelque chose l'inquiétait. (Situation de l'âme: quand elle avait à faire à quelqu'un un cadeau, quand elle avait à donner un fauteuil, des... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 octobre 2012

Scène 8

Suivre les indications scéniques de l'argument: la scène s'éclaire sur la nature humaine debout sur un socle, masque M'bunda du Congo. Elle semble inspirée par une puissance surnaturelle, très pontifiante, diction lente, solennelle. Pour le reste, tout est possible. (Argument: non plus appliquée à la pierre comme de petits anges, mais détachée du porche, d'une stature plus qu'humaine, debout sur un socle comme sur un tabouret qui lui évitât de poser ses pieds sur le sol humide sous un ciel bas. Scène 8 : monologue de la nature... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 octobre 2012

Scène 7

L'instinct humain marche de long en large sur la scène (de gauche à droite il semble sûr de lui, de droite à gauche il semble inquiet, méfiant). il porte le masque japonais grimaçant de l'instinct humain, déclame, très lentement, solennel. Argument:  le soleil s'approche du clocher de l'indispensable église. L'instinct humain ne voulait pas troubler leur plaisir mais regardait ma grand'mère en fredonnant. Scène 7 : récit de l'instinct humain. Paysage : le soleil s'approch du clocher. Situation : des yeux qui semblent ne rien... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,