25 octobre 2012

Scène 11

  L'être rentre par la gauche de la scène, il porte un masque eskimo d'Alaska (cf. ci-dessus). Il a l'air épuisé, marche péniblement, s'arrête souvent entre les mots comme pour souffler, ne regarde pas les spectateurs. Il met longtemps à finir son texte, puis courbé, comme accablé par le poids de ses paroles, il va accrocher son masque au portique des masques et disparaît. Argument:  il fait déjà sombre. Non je ne connais pas Proust, ne réveillez pas la grande douleur de ma vie. Scène 11 : aparté de l'être  (de... [Lire la suite]

23 octobre 2012

Scène 13

  Un projecteur découpe la tendresse humaine devant le portique des masques, il choisit le masque amérindien du soleil. Dès qu'il se retourne, la lumière s'éteint. L'éclairage devient alors stéréoscopique découpant dans l'espace le personnage qui danse frénétiquement en disant le texte de façon hachée, presque souffrante, avec un souffle très fort. À la fin il disparaît dans le noir comme s'il s'évanouissait. Sur cette scène, il peut y avoir un accompagnement de musique, par exemple des tambours du Bénin. (Situation de la... [Lire la suite]
21 octobre 2012

Scène 23

L'âme est écalirée alors qu'elle est face au portique des masques, elle semble hésiter puis prend le masque rouge chinois du général Guan Yu (opéra de Pékin), elle se retourne et fait des mouvements très lent de gymnastique chinoise calquant la diction du texte sur le rythme de sa respiration parfois une peu forcée. Argument:  un jour où les nuages galopent dans un ciel obscur. Je me disais… Scène 23: l'âme  (s'adressant à un vieux fauteuil placé dos au public, avec un sourire en coin de lèvres) Je ferraillais un peu dans... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 octobre 2012

Scène 1

L'être est un homme fort, imposant, à la voix forte, il vient au devant de la scène et vient raconter une histoire au public comme si ce qu'il disait était une évidence pour tous, il emporte avec lui une chaise et s'assied. Masque d'oiseau. (Situation de l'être : l'être resta cette nuit-là dans sa chambre) Acte dédié à la personne humaine, Scène 1 : discours de l'être (des yeux violents, avertis) Non pas en fait en sorte que La femme si c'en était une ne se contenta pas de ce triomphe Car vous le savez Vous Si je suis une de ces... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,